ÉTUDE SUR L’HYGIÈNE DES SYSTÈMES DE DISTRIBUTION DE PRODUITS COSMÉTIQUES

Assurer la sécurité des clients des hôtels est primordial

Depuis quelques années, les flacons-pompes rechargeables sont suspectés d’être contaminés par des bactéries présentant un risque pour la santé. ADA Cosmetics a par conséquent demandé à la célèbre université Rhin-Waal de réaliser une analyse sanitaire scientifique.

Le contexte

Depuis 2011, diverses études expliquent qu’un quart des flacons-pompes rechargeables pour produits d’hygiène renferment des bactéries pathogènes.

ADA Cosmetics a mandaté l’université Rhin-Waal pour mener une étude indépendante visant à examiner l’ampleur de la contamination et l’origine de la contamination bactériologique des flacons cosmétiques.

L’hypothèse

Les études menées jusqu’à présent laissent supposer que la contamination bactériologique constatée survient lors du rechargement des flacons. Mais aucune preuve scientifique n’a été avancée.

Objet de l’étude

L’analyse a porté sur un échantillon de 57 flacons-pompes standard pour savon liquide (rechargeables) et 47 distributeurs à presser alternatifs pour savons liquides (non rechargeables) provenant de chambres d’hôtels de toute l’Allemagne. Au moment de l’analyse, le niveau de remplissage des flacons oscillait entre 25 % et 75 %.

Résultat

Une contamination élevée par des bactéries nocives a été établie pour 67 % (38 sur 57) des flacons-pompes rechargeables. Du côté des distributeurs à presser, aucun n’a présenté une contamination bactériologique du produit (shampooing, savon pour les mains, gel douche).

Analyse scientifique des causes

Tous les systèmes-doseurs fermés et rechargeables ont fait l’objet d’une contamination volontaire par biofilm afin de reproduire le cheminement de la contamination durant le rechargement.

Résultat #1

Le rechargement n’est PAS la cause de la contamination bactériologique des flacons-pompes.*

Même si des bactéries venaient à s’introduire dans le flacon, les conservateurs présents dans le shampooing ou le savon pour les mains empêcheraient la propagation ou une prolifération des bactéries.

* Sous réserve de respecter un minimum d’hygiène lors du rechargement.
** Sous réserve de présence, dans la composition, d’un système de conservation éprouvé (comme en propose ADA Cosmetics).

ANALYSE SCIENTIFIQUE DES CAUSES

Tous les systèmes de distribution fermés et rechargeables ont fait l’objet d’une contamination volontaire par biofilm afin de reproduire l’utilisation standard dans des conditions humides sous la douche et au bord du lavabo.

Résultat #2

La contamination bactériologique du produit se produit via la pompe, plus précisément par le mécanisme de la pompe. L’eau s’accumule dans la tête de la pompe, ce qui crée, en l’espace de quelques jours, un biofilm bactérien. Dans la plupart des pompes présentes sur le marché, ce film se diffuse en continu dans le flacon lorsque la pompe est actionnée.

Ce biofilm aqueux s’amoncelle à la surface du shampooing ou du savon pour les mains et augmente au fur et à mesure que la pompe est actionnée.

Cette couche flottant à la surface des produits constitue le terreau idéal pour la croissance des bactéries. Le système de conservation est séparé de cette couche et ne peut pas empêcher la prolifération de se poursuivre.

L’illustration montre l’évolution de la contamination bactériologique.

Au fil du temps, ce biofilm pénètre dans le produit ou s’y mélange lors du rechargement. À ce stade, le système de conservation ne peut plus faire face.

La cause du problème réside dans la conception du mécanisme des pompes couramment vendues dans le commerce. Au lieu de pomper de l’air dans le flacon, comme cela devrait être le cas afin d’éviter un vide lors de l’aspiration du liquide, la pompe achemine le biofilm aqueux présent dans la tête de la pompe à l’intérieur du flacon.

Tous les systèmes de pompes dénués de séparation entre échange d’air et de liquide connaissent invariablement une contamination bactériologique continue du contenu du flacon.

Les résultats des études montrent que la croissance bactérienne à l’intérieur du flacon-pompe augmente sensiblement au bout de 20 jours, entrainant par ricochet un risque accru pour la santé.

Les scientifiques de l’université Rhin-Waal ont apporté la preuve de cet état de fait sur de nombreux flacons-pompes provenant de l’hôtellerie mais également de pharmacies et supermarchés.

Tous les systèmes-doseurs contaminés étaient dénués de séparation physique, à l’intérieur de la tête de la pompe, entre le flux d’air entrant et le liquide sortant.

Résultat #3

La contamination bactérienne croissante du contenu entraine la mise en contact de bactéries pathogènes avec les mains, les cheveux ou le corps des utilisateurs, entrainant une contamination plus importante après le lavage qu’avant.

Les scientifiques de l’université de Rhin-Waal ont trouvé dans les flacons-pompes analysés diverses bactéries ainsi que des levures et moisissures, à savoir des bactéries dites à Gram négatif (Pluralibacter gergoviae et Pseudomonas aeruginosa).

Ces bactéries sont susceptibles de déclencher des infections graves chez des personnes au système immunitaire affaibli, car elles tendent à présenter une résistance aux antibiotiques courants. Chez les personnes en bonne santé, elles peuvent être responsables de nausées, de vomissements ou d’inflammations oculaires.

Dans les systèmes-doseurs à presser dotés de systèmes de membranes et distribuant le produit vers le bas, seule une contamination bactériologique extérieure, et non dans le produit, due à l’utilisation quotidienne a été constatée.

Inflammations oculaires, problèmes gastriques ou nausées font partie des griefs et des maladies les plus fréquents chez les personnes en bonne santé.

Il y a encore peu de temps, les personnes touchées ne savaient généralement pas à quoi imputer leurs symptômes.

Les flacons-pompes n’ayant été jusqu’à présent que très vaguement, et uniquement dans les cercles spécialisés, soupçonnés d’être une cause des symptômes, d’autres raisons telles que l’intoxication alimentaire ou la contamination humaine étaient pointées du doigt.

Résultat #4

Les systèmes-doseurs sans pompe, qui distribuent le contenu par une pression mécanique vers le bas sont protégés d’une rétro-contamination.

Le fait de rajouter une technologie de membrane, comme c’est le cas dans le système breveté SmartCare d’ADA Cosmetics, permet, en l’état actuel des connaissances scientifiques, une protection complète contre les contaminations.

L’étude scientifique de l’université Rhin-Waal a confirmé que le flacon SmartCare est l’un des systèmes les plus sûrs sur le plan sanitaire.

  • La paroi externe laisse s’écouler l’eau ou tout autre liquide. L’eau ne peut pas stagner. Le fait d’appuyer sur les côtés du flacon permet de ne pas approcher les mains et ongles non lavés de l’ouverture.
  • Sur le plan physique, la distribution vers le bas du produit garantit qu’aucune saleté ne pénètre dans le flacon.
  • La technologie à membrane brevetée empêche en outre une rétro-contamination et garantit un échange sûr entre liquide et retour d’air.

Plus d’informations à propos du système SmartCare, de la technologie de membrane brevetée et des avantages pour l’environnement à retrouver ici : SmartCare.

Résultat #5

Les flacons-pompes dotés d’un système de drainage sont sûrs.

Les flacons-pompes intégrant un système de drainage, à l’image par exemple du système doseur breveté SHAPE d’ADA Cosmetics, empêchent l’accumulation d’eau et ainsi la formation de biofilms à l’intérieur de la pompe.

En séparant physiquement le flux d’air et de liquide, ce type de système de pompe garantit une hygiène et une inocuité maximales et empêche la contamination du contenu.

Plus d’informations sur le système-doseur SHAPE ici : SHAPE.

Le nouveau flacon-pompe d’ADA Cosmetics doté d’une pompe hygiénique brevetée offre une sécurité maximale.

La pompe nouvelle génération renfermant un système de drainage breveté garantit non seulement une inocuité totale sur le plan hygiénique mais permet également et pour la première fois, un recyclage complet.

La pompe est fabriquée en intégralité, dispositif interne compris, en un matériau plastique unique (polypropylène).

La pompe hygiénique empêche la rétro-contamination :

  • Système d’égouttage sophistiqué
  • à l’épreuve de la douche – aucun contact avec l’eau
  • Produit protégé à 100 %

 

Vous avez d’autres questions ? Nous sommes là pour vous !

Notre ambition est de vous offrir, à vous et à vos clients, la meilleure solution pour les salles de bain de vos hôtels.

Or, avec SmartCare, nous sommes en mesure de proposer le système-doseur le plus hygiénique au monde. La technologie de membrane brevetée intégrée dans un flacon à presser garantit une manipulation des plus aisées, autant pour le client que pour le personnel d’entretien.

La pompe hygiénique brevetée de SHAPE offre l’inocuité d’un système de pompe d’un genre nouveau et l’élégance d’un concept innovant.

Et pour accompagner également les clients qui privilégient les systèmes-doseurs classiques, nous avons développé une pompe hygiénique pour flacons-pompes innovante qui est non seulement d’une parfaite inocuité d’un point de vue hygiénique mais révolutionne également, par sa composition, le rapport à la durabilité de ce type de produits.

N’hésitez pas à contacter notre service client. Nous serons heureux de vous conseiller !

Lire l’étude complète en anglais

Tous les produits sûrs
Solutions de distribution

Découvrez la diversité de nos systèmes de distribution innovants, durables et hygiéniquement sûrs.

COMMANDER DANS LA BOUTIQUE EN LIGNE POUR LES CLIENTS PROFESSIONNELS